Chers amis,


  • entre les crédules, les illuminés, les soit disant «branchés» perchés, les angoissés de la Vie qui s’attendent à la destruction totale de notre planète Terre-Gaya, 
  • l’existence (ou non) de la Planète (découverte par les Sumériens) NIRIBU ou planète X (dont je vous avais envoyé un article l’an passé), la naine brune invisible des scientifiques de la NASA, 
  • les dits cartésiens qui, limite, ne cherchent pas à comprendre les finesses de la Physique Quantique, 
  • et les moqueurs de tout genre...


... je me suis rendu compte, aussi bien au Grand Ecran depuis quelques années, que sur la Toile du Net, qu’il y a de tout et n’importe quoi .... pire, des rassemblements à BUDARACH (dans l’Aude), ou les suicides grandissants....


...j’ai voulu vous présenter mes recherches et mon point de vue. 


Une fois de plus, ceux qui me connaissent le savent bien - lors des conférences et formations que j’anime - je vous le redis, l’important dans tout çà, c’est de FAIRE LE VIDE, de TOUT OUBLIER, et de VIVRE VOTRE PROPRE EXPERIENCE, de faire votre PROPRE OPINION, 

dans le but de RE-DECOUVRIR la Connaissance,

c’est à dire, allez à la rencontre de ce qui vous parle intérieurement... ensuite... 

soyez ACTEUR DE VOTRE VIE.

Georges Prosper Remi (Hergé)  annoncait déjà en 1942, la fin du monde, dans Tintin et l’île Mystérieuse ! (petit clin d’oeil à mon Papa, passionné de Tintin).


Soyons simplement à l’écoute de toutes les personnes, sans jugement, simplement avec beaucoup d’amour, sans fuir pour autant, et en accompagnant l’évènement.... mais... QUEL EVENEMENT me direz vous ???


21 décembre 2012 : la fin du monde ?

La fin du monde en 2012 trouve son origine dans un vieux mythe repris il y a quelques décennies par quelques écrivains illuminés en manque d'inspiration.

L'histoire débute avec les Sumériens (- 4000 à - 1750 av. JC environ) qui auraient découvert l'hypothétique planète «Nibiru», dans notre système solaire, en orbite autour du soleil avec une révolution de 3 600 ans. Selon les prétendus calculs des Sumériens, Nibiru devait entrer en collision avec la Terre en 2003, ... puis finalement 2012...
Toutefois, les scientifiques de la NASA sont catégoriques : il n'existe aucune planète cachée dans notre système solaire qui pourrait entrer en collision avec la Terre en 2012. Si cela avait été le cas, les astronomes auraient pu la suivre depuis plus de 10 ans et elle serait actuellement visible à l'oeil nu, ce qui n'est manifestement pas le cas. "S'il y avait quelque chose là-bas comme une planète dirigé vers la Terre", a déclaré l'astrobiologiste David Morrison (NASA), "ce serait déjà l'un des objets les plus brillants dans le ciel. Tout le monde sur Terre pourrait le voir. Vous n'avez pas besoin de demander au gouvernement, il suffit de sortir et lever les yeux au ciel. Elle n'est pas là."

La théorie selon laquelle notre soleil aurait un compagnon sombre,  invisible, formant avec lui un système binaire  a déjà été pourtant formulée par les scientifiques de la Nasa. Ce compagnon invisible du soleil serait une étoile sombre, voire une naine brune,  évoluant dans la matière noire et n’émettant pas de lumière.  C’est une étoile à neutron. Son orbite serait très excentrique, amenant celle-ci à s’approcher du soleil à chaque révolution. Selon certaines sources,  sa révolution serait de 3 600 ans, mais d’autres affirment qu’il s’agit de 26 000 ans.  Bien que l’existence de ce corps invisible  soit connue de la Nasa depuis les années 80, suite aux anomalies détectées dans l’orbite de Pluton et d’Uranus, c’est le 10 décembre 2010 que la comète ELEnin a été officiellement découverte par un astronome amateur russe, du nom de Leonid Elenin. Mais certains affirment que cette personne n’existe pas et qu’il s’agit plutôt d’un nom de code inventé par la Nasa pour  servir de couverture et prévenir les initiés de l’arrivée de Nibiru/Hercolubus/Nemesis,  sans alarmer l’opinion. Voilà comment ceux qui affirment cette thèse décryptent ce  Code de la Nasa.

Leonid : leo = lion; Ni = Nibiru;  D= detected. Signification : Nibiru sera visible à l’oeil nu en lion, en août. ELENIN = Exctinction Event Level Nibiru November ou ELENIN = ELeven NINe ( 11/9).  La date du 11/09/2011 correspond au moment où la comète Elenin devait atteindre son périhélie (point de son orbite le plus proche du soleil). 


Les alignements de la comète Elenin avec le Soleil et la Terre : la clef de l’énigme.

La comète Elenin a pénétré dans le système solaire interne en novembre 1994 quand elle a croisé l’orbite de Pluton. Dans sa progression, elle a croisé l’orbite des autres planètes et les bouleversements ont été observés par les scientifiques.

Le Dr Kaku, en tant qu’astrophysicien, sait de quoi il parle. Il  sait très bien que des tremblements de terre mondial serait dû au passage de la comète Elenin qui n’est pas une comète, mais une naine brune exerçant une puissante attraction électromagnétique sur la Terre depuis qu’elle a traversé notre système solaire en octobre 2011).


La comète ELEnin/Hercolubus est un catalyseur de l’accouchement de la Nouvelle Terre. 


En 2012,  la Terre sera dans l’alignement avec le centre ( le trou noir) de la galaxie.


Parmi les nombreuses théories avancées par les tenants d'une fin du monde annoncée pour le 21 décembre 2012, nombreux sont ceux qui évoquent un fléau d'origine cosmique, tel que cette très mystérieuse planète Nibiru sur le point de croiser tragiquement l'orbite terrestre. Jean-Pierre Luminet, astrophysicien français de renommée mondiale, auteur d'un récent ouvrage intitulé «Astéroïdes : la Terre en danger», fait le point complet sur cette hypothétique menace venue de l'espace.  Jean-Pierre Luminet : «Il est totalement fantasmatique de penser qu'il puisse y avoir des planètes entières qui puissent s'abattre sur nous, comme l'imaginaire Nibiru censée percuter notre planète le 21 décembre 2012. Tout simplement parce que nous connaissons tous les gros corps célestes du voisinage solaire. La Terre reçoit chaque jour plusieurs centaines de tonnes de météorites, mais, pour l'essentiel, il s'agit de poussières, car l'atmosphère nous protège en désintégrant les petits corps. Il n'empêche qu'il y a de temps en temps une pierre de quelques kilos ou de quelques dizaines de kilos qui tombe. Quant à un astéroïde de l'ordre d'un kilomètre de diamètre, de nature à détruire un petit pays comme la Belgique, on estime que cela survient en moyenne une fois tous les millions d'années. 

Dispose-t-on des connaissances et de la technologie nécessaires pour  faire dévier un gros astéroïdes pouvant rentrer en collision avec notre Terre ? Nous avons déjà de bonnes bases. Mais à présent, il serait profitable de développer encore un peu les travaux sur la question et, surtout, de faire des tests grandeur nature lors des prochains passages d'Apophis, en 2029 et en 2036, pour voir de combien on arrive à le dévier. De cette manière, nous maîtriserons la technique lorsqu'il y aura vraiment danger, ce qui arrivera sans doute tôt ou tard.

2012 Les énergies inversées
Les calendriers Mayas
L'INVERSION du CHAMP MAGNÉTIQUE de la TERRE
A quoi devons-nous nous attendre !

Toujours dans une optique de démystification, nous nous sommes penchés sur le problème de 2012 et la véracité du fondement de cette date. Beaucoup de choses ont été dites, mais le phénomène d'attentisme et de passivité des ésotériques nous laisse supposer qu'il y a beaucoup de confusion et d'idéalisme dans des explications en désaccord avec la réalité.
Le système solaire est actuellement très actif, et notre rôle dans l'édifice est non d'attendre de l'aide, mais de participer au mouvement.

Nous savons que notre système solaire est à mi-parcours de sa durée de vie, soit encore 5 milliards d'années de notre temps terrestre, et que les différentes observations concernant notre planète prouvent qu'il y a eu plusieurs basculements de celle–ci.
Nous savons aussi que nous nous trouvons pris au piège dans des énergies émises par les trous noirs, mais également en situation de rectification obligatoire
en accord avec l'Univers.

Forts de ces explications, nous allons donc émettre l'hypothèse que le système terrestre est en situation de chaos, et que :

la puissance de l'esprit est la base de notre capacité de rectification. 

Appuyons-nous sur des explications concrètes telles les crops circles, les calendriers Mayas, le concept de l'Univers, afin de bâtir une trame cohérente, non mystique.

Il se trouve que les données sur 2012 remontent au calendrier Maya

Les Mayas avaient mis au point, pour leur propre fonctionnement, deux sortes de calendriers. L'un ayant pour base les cycles divinatoires, ou almanach sacré, le Tzolkin, et l'autre, pour le fonctionnement agricole, le Haab.
En fait le Tzolkin était réservé aux échanges avec l'Univers et fonctionnait avec les planètes et les étoiles. Rien de très religieux au sens large du terme. Ce que l'on a pris pour du divin, étaient les incantations rituelles pour activer la descente des énergies en provenance de l'Univers, et non celles des trous noirs. Ces rituels de connexions permettaient la redistribution en énergie à la Terre et vers le peuple (voir «la légende du Bison Blanc»).

Les mauvaises traductions des écrits sous forme de glyphes des Mayas laissant croire à des dieux, est une interprétation des ethnologues, influencés par les religions monothéistes. En effet la tradition était surtout orale, et à moins d'être un chaman, un prêtre ou un initié, le peuple n'était pas à même d'expliquer les réalités.
Nous savons que les Nations Premières, dont les Mayas, donnaient des noms aux étoiles, planètes,... influençant la destiné des hommes (c'est ce que l'on a pris pour des dieux),… Ils pratiquaient selon des principes de respect devant et face au soleil, le système solaire, la galaxie et l'Univers.
Leurs concepts, ou manières de pratiquer, laissaient croire à des "personnages déifiés". 

En fait ce n'était que des codes d'échanges : les échanges électromagnétiques fonctionnent selon un principe informationnel et le système solaire, la galaxie et l'Univers, sont des états de conscience vivant d'échanges d'informations avec nous.
La perte de ce langage nous a fait imaginer ces civilisations anciennes avec des dieux. Nous sommes certains que la conscience du système solaire, de la galaxie et de l'Univers peuvent être captées par ces peuples et ceux en contact avec, et exprimer des échanges sonores

Sur la puissance de l'esprit, où Ruppert Sheldrake dit à propos des champs morphogénétiques :

«Nous ne sommes plus prisonniers des limites étroites de notre boite crânienne… 

nous sommes interconnectés».


La prétendue fin du calendrier Maya. Cette légende a ensuite été croisée avec la fin prétendue de cet antique calendrier Tzolkin de la civilisation Maya, prévue pour le 21 décembre 2012. Si les calendriers sont pratiques pour organiser et planifier son emploi du temps, ils ne permettent toujours pas de prédire l'avenir... De plus, le calendrier Maya, le plus complexe de tous les calendriers, ne s'interrompt pas le 21 décembre 2012 mais sans doute en 2116 ou 2220 d'après des calculs récents. Et quand bien même, cette fin ne serait que le commencement d'un nouveau cycle, comme notre calendrier pour chaque fin d'année... Pire, une découverte archéologique récente montre que le calendrier Maya était prévu pour durer encore plusieurs milliers d'années...

Une nouvelle découverte archéologique montre que le calendrier maya s'étend encore sur plus de 6700 ans… 

Jusqu'alors, les tables astronomiques maya n'étaient lisibles que dans les reproductions écrites de la période post-classique (1300 à 1521 après JC), alors que celles de la période classique (200 à 900 ap. JC) restaient introuvables.

Heureusement, en 2011, des archéologues ont excavé une petite maison dans les ruines de l'ancienne cité de Xultun, au Guatemala. Dans celle-ci, ils ont découvert une petite pièce avec des peintures murales qui datent du début du 9ème siècle après JC. Or, la plupart des hiéroglyphes mis à jour concernent les calendriers Maya avec des calculs astronomiques, la position de la lune et probablement de Mars et Vénus.

La découverte de ces tables astronomiques, les plus anciennes connues, éclairent les archéologues et les historiens sur le fonctionnement et la portée de ces différents calendriers.

Cette nouvelle serait passée inaperçue du grand public si l'année 2012 ne suscitait pas autant de peurs.  Contrairement à certaines croyances populaires, il n'y a donc aucune indication dans ces calendriers mayas que la fin du monde coïnciderait avec la fin de l'année 2012, souligne William Saturno : "les anciens Mayas prédisaient que le monde continuerait et que dans  7 000 ans, les choses seraient exactement comme elles étaient alors".

Anthony Aveni, érudit de l'astronomie Maya et co-auteur de l'article qui relate la découverte archéologique effectuée au Guatemala, explique que les calculs des Mayas se projettent sur environ 6 700 ans. En effet, sur un mur, les archéologues ont mis à jour des nombres indiquant quatre intervalles de temps, passant d'environ 935 à 6 700 années. Pour l'instant, les chercheurs ne savent pas précisément ce qu'ils représentent mais ils pourraient correspondre à d'importants évènements astronomiques comme les mouvements de Mars, Vénus et de la Lune.

Le Dr John Carlson, directeur du Center for Archaeoastronomy a affirmé à ce propos : "Le calendrier maya ne se termine pas le 21 décembre 2012, et il n'y avait pas de prophéties Maya prédisant la fin du monde à cette date."

Au final, aucune étude historique sérieuse n'indique que les Mayas aient prévu la fin du monde pour le 21 décembre 2012. D'ailleurs, les Mayas eux-mêmes réfutent l'idée d'Apocalypse : les guides mayas actuels du Guatemala sont persuadés que la fin du monde ne se produira pas en 2012 et que ce n'est qu'un mythe, créé par le monde occidental chrétien...

Les éruptions solaires. «On sait que notre Soleil obéit à un cycle d’activité magnétique qui se traduit par une augmentation, à peu près tous les 11 ans, de son activité se manifestant par des éruptions solaires. Et, quand elles sont violentes, cela perturbe le champ magnétique terrestre et, par ricochet, nos systèmes de communication. Même si ce phénomène est bien connu, on peut toujours spéculer sur le fait que, pour une raison inconnue, il y ait un cycle d’activité 10 à 100 fois plus intense que les précédents. Cela pourrait alors détruire ou endommager nos systèmes de télécommunications et causerait quelques petits problèmes à notre civilisation très dépendante de ces technologies. 

L’inversion du champ magnétique terrestre. «L’autre phénomène de nature astronomique dont on parle beaucoup à propos des fantasmes de fin du monde, c’est l’inversion du champ magnétique terrestre. C’est vrai : il est arrivé, dans le passé, que le pôle Nord devienne le pôle Sud et réciproquement… Mais attention, on parle là des pôles magnétiques et non des pôles de rotation. Il y a là une peur tout à fait irrationnelle autour du fait que cela pourrait basculer subitement et provoquer des catastrophes de toute sorte. C’est absurde car, si cela peut effectivement se produire, c’est un phénomène qui est très lent. Cela se met en place sur plusieurs siècles, voire plusieurs millénaires. Et cela n’a aucune raison de perturber quoi que ce soit !».

Si la Terre inverserait sa polarité pour cette fin de cycle vers 2012 elle serait en situation inverse du Soleil. Elle commencerait son inversion vers 2012, mais du pôle Nord vers le pôle Sud, et le rythme devrait sans aucun doute, du moins nous le pensons, être basé sur le calendrier Tzolkin puisque ces "rituels" d'inversion de pôle magnétique du Soleil et de la Terre sont là pour favoriser la vie sur Terre en harmonie avec l'Univers.
Autre possibilité : L'inversion a déjà commencé en 1999, ce qui voudrait dire dans ce cas que lorsque le Soleil amorcera, en 2012, sa remontée magnétique, nous serons alors en inversion au niveau de l'équateur, et nos pôles seront neutres.

ATTENTION UN CHANGEMENT DES PÔLES NE VEUT PAS DIRE UNE BASCULE DE LA PLANÈTE.

2012 est une année de transformation solaire et terrestre, mais les transformations ne mettrons pas fin à la vie sur Terre si nous sommes vigilants. C'est la fin d'un cycle en concordance Terre et Soleil, pour s'engager vers une re-connexion avec l'Univers. Les éléments mis en évidence montrent que les Mayas le savaient.

Le Crop Circle Maya. Voici le plus étonnant crop circle du début août 2004 en Angleterre (Silbury Hill). Le cadran est manifestement de type Maya. Comme nous pouvons l'observer sur ces images, le tour du crop circle concerne les dates, en nombre de cycles d'abord avec les 4 carrés foncés, puis le temps qui s'écoule dans ceux-ci avec les mesures Mayas et en calendrier Tzolkin. Le deuxième cercle est aussi un calendrier Tzolkin.

Ce qui est le plus central ressemble à un mouvement spiralé double, où le plus clair repose sur des lamelles au nombre de 19, soit les jours du calendrier Haab de 0 à 19. Selon la manière de le regarder nous décelons un mouvement et comme un centre ou œil, similitude avec l'œil du chaos en herboristerie biodynamique. Soit un vortex marquant une inversion de mouvement

Sur la puissance de l'esprit, le Chaos est un instant où les choix doivent se faire et où la bifurcation nous oblige à prendre une autre route. Cette amorce peut se faire par anticipation si nous voulons entrevoir un futur réalisable. Dans l'autre cas, si nous attendons le Chaos, nous risquons de rencontrer des problèmes majeurs et ne pas contrôler le futur.

Ce troublant crop circle nous laisse à penser que le moment est venu de nous centrer sur le présent afin d'envisager tous les cas de figures.

Nous savons que la Conscience de l'Univers ou du système solaire, est capable de nous envoyer des informations afin de poursuivre notre route, cela après analyse de notre situation terrestre.

Présentement :

il s'agirait de la conscience Maya nous avertissant d'un événement proche à venir et pour lequel il faut se préparer.


Cela ne veut pas dire que c'est la fin
, mais que celui-ci est particulier.

Ces changements sont nécessaires et dépendants du mécanisme de l'Univers afin de transformer les polarités de notre environnement et lui permettre d'accueillir une autre forme de vie.


Au même titre que l'hiver met la terre au repos avant le printemps et les nouvelles semailles, le changement de polarité est sans doute nécessaire non seulement à :

  • Une régénération de la planète, mais aussi pour
  • Notre transformation physique et notre capacité à penser différemment.


Il existe donc un lien entre le support qui nous accueille, c'est-à-dire la Terre et nous qui sommes un vecteur d'informations vers le système solaire et l'Univers.

Les inversions du champ magnétique de notre planète étant également observées sur le Soleil et les étoiles, prouvent que ce système est normal et correspond aux rythmes de transformation de l'Univers.
Ceci nous incite à dire que l'Univers est donc bien vivant, puisqu'ayant un biorythme, et que notre place à l'intérieur doit être complémentaire et non indépendante, ni dépendante.
Les anciens, dont les Egyptiens, les Mayas, avaient parfaitement compris les mécanismes, et les temples construits pour recevoir les messages et les énergies, en provenance des planètes et de l'Univers

Ceux-ci étaient des points d'ancrage et nous en aurions bien besoin en ce moment pour stabiliser le "vaisseau planète", dans ce temps fort d'inversion du champ magnétique

Dernière information : l’alignement planétaire. Un scientifique de la NASA associe un lien entre l'augmentation de l'activité solaire (éjections de masse) et les alignements planétaires.

Cette découverte (connue par le milieu scientifique depuis longtemps probablement) pourrait-elle signifier que la science serait en mesure de prévoir les phénomène météorologiques extrêmes et les tremblements de terre, conformément à certaines autres études scientifiques qui relient les alignements des planètes, la forte activité solaire et la manifestation d'extrêmes climatiques?

 

 Il s'agit de relier tous les points pour constater que les scientifiques savent que tous les phénomènes sont intimement reliés et sont, par le fait même, prévisibles jusqu'à un certain point.







Conclusion.

Je voudrais dire qu’il ne s’agit pas de la fin du monde, mais la FIN D’UN MONDE =  l’ascension de la Terre dans une dimension plus élevée, la 5ème dimension. 

Le plus important , ce ne sont pas les catastrophes qui vont se produire sous nos yeux, mais c’est l’opportunité d’une transformation spirituelle que l’humanité n’a jamais connue et qui ne se présentera plus avant longtemps.   En dévoilant cette vérité cachée aux gens, le but n’est pas de créer la peur, mais de déclencher une prise de conscience pour que les gens puissent se préparer à ces changements de grande envergure que nous allons vivre dans si peu de temps.


Notre pensée dans la matière. De tout temps l'homme et la Terre ont subi des transformations de ce genre, nous ignorons seulement comment ils l'ont vécu. Mais nous savons aussi que selon les recherches sur les champs morphogénétiques toute énergie est conscience, donc mémoire.

Ainsi nous dit le Docteur Dorianne Dab sur les champs morphogénétiques :
"Dans l'Univers, les formes ne sont que des manifestions de la Conscience Universelle. Elles conditionnent et sont conditionnées. Toute variation de forme implique un changement de conscience, donc d'information".

L'idée porteuse est donc une force qui conduit à la réalisation et se transforme par une forme vivante dans le physique. Nos pensées sont le résultat de nos attentes et de la qualité de celles-ci.

Leurs réalisations dépendent de NOS PROPRES CHOIX, suivant les lois de l’Univers (Physique Quantique).

La prise de conscience devra être suffisamment forte pour que ce message parvienne au Cœur de la Terre confirmant ainsi que nous inversons nous aussi nos pensées et rectifions le futur

Il ne s'agira pas de faire un simulacre, il faudra même commencer à défaire tout ce qui gène le champ et rétablir les courants parcourant la planète selon des sens établis. Des physiciens et astrophysiciens, ainsi que les Nations Premières devront contribuer au travail en accord avec la conscience de l'Univers.

Notre mutation s'effectuera, transformant nos gènes, nos cellules, nos pensées, pour permettre un jour futur différent. 

Inutile de prier pour demander de l'aide. C'est par l'action et la force de la pensée que les mémoires du passé resurgiront pour établir les nouvelles connections en correspondance avec les planètes et les étoiles du moment.

Ainsi nous pourrons passer à un autre niveau, et vivre enfin en harmonie sur Terre pour encore plusieurs cycles d'abondance jusqu'à ce que notre Soleil devienne une "naine blanche". Ce sera dans ce contexte-là, et après 2012, que nous saurons comment nous devons penser, et comment se comporte l'Univers.
Cette conclusion repose donc sur des faits établis, hors mysticisme et religions. Tout est scientifique et non mystérieux.

Le Cœur de la Terre nous appelle ; 

en aucun cas il ne nous empêche de continuer à vivre. 

Les principes de respect envers l'Univers ou principes Déifiés sont les seules valeurs et richesses de notre futur

C'est dans l'acceptation du changement comme étant une chose nécessaire à la vie sur Terre, sous influence cosmique, que nous nous dirigerons vers un nouveau devenir

Les Mayas disaient : "Le Cosmos est l'activateur de l'esprit humain"

Les lois cosmiques fonctionnent comme un mécanisme d'horloge parfait, et l'inversion du champ magnétique viendra au moment où les humains en ont le plus besoin.

Aussi, je NOUS souhaite de passer une merveilleuse nuit au 21.12.2012, ...

...un excellent «Voyage-Voyage, dans l’espace inouï de l’Amour» 

vers .... un extraordinaire (R)EVEIL  samedi 22.12. 2012 !

TOUS MES VOEUX de PAIX, d’HARMONIE, d’ABONDANCE, de JOUISSANCE JUBILATOIRE (dixit Marie Dominique MELOT) dans vos vies, pour cette FIN D’UN MONDE, pour cette naissance du NOUVEAU CYCLE, et l’évolution de notre conscience.

JeanBaptiste




bibliographie :


les messagers du temps : http://lesmessagersdutemps.com

http://www.warwickhughes.com

Nasa

le point : http://www.lepoint.fr/culture/fin-du-monde-une-menace-venue-de-l-espace-20-12-2012-1604122_3.php

nouveau paradigme : www.2012un-nouveau-paradigme.com

www.notre-planete.info

Transurfing

Marie-Dominique MELOT

Thierry JANSSEN

DESIRELESS