la VIE est couleur ou ...

l'Influence des couleurs sur notre Bien-être

La lumière est une vibration, une onde, une énergie (E), qui a sa propre vitesse (c=célération de la lumière), masse (m).... rappelons nous ce fameux .......... E=mc²  d'Albert EINSTEIN.

L'équation E=mc² a été formulée en 1905 par Albert Einstein dans le cadre de la relativité restreinte, elle signifie qu'une particule isolée de masse m possède, du fait de cette masse, une énergie E, appelée énergie de masse donnée par le produit de m multipliée par le carré de la vitesse de la lumière.

Cette relation a fortement marqué les esprits car elle montre que, du fait de l'énormité du facteur c², une masse même petite à l'échelle humaine (par exemple 1 gramme) possède une quantité considérable d'énergie (environ 1014 joules pour une masse d'un gramme). Rien n'indique cependant par quel mécanisme cette énergie peut être extraite.
En effet lorsque les particules d'un système donné subissent une transformation, par exemple lors d'une collision, la relativité restreinte impose que l'énergie totale (évaluée dans un certain système de coordonnées) se conserve. Mais comme l'énergie comprend la masse, il est tout-à-fait possible que de la masse apparaisse lors de la réaction (par exemple sous forme de particules) au détriment d'énergie ou que, au contraire, de l'énergie soit libérée par « consommation » de matière.

Numériquement, dans l'équation E = mc² et dans le système international d'unités :

E est l'énergie exprimée en joules,
m est la masse en kilogrammes,
c est la vitesse de la lumière dans le vide, soit 299 792 458 m/s = 2,997 924 58×108 m/s, ce qui correspond à un facteur c² ≈ 9×1016 m²∙s-²

En physique des particules, plusieurs particules ont une masse nulle et se déplacent à la vitesse c, dont les photons, qui transportent le rayonnement électromagnétique, et les bosons de jauge, qui transmettent les autres interactions fondamentales du modèle standard. Le neutrino a longtemps été considéré comme une particule de masse nulle mais des expériences récentes comme celle de Super-Kamiokande font penser que cette masse serait toute petite mais pas nulle. Dans le cadre de la relativité générale les ondes gravitationnelles se déplacent aussi à la vitesse de la lumière et la particule associée, appelée graviton, devrait être de masse nulle. Néanmoins à ce jour, et contrairement aux autres particules citées, ni le graviton ni le rayonnement gravitationnel associé n'ont été observés expérimentalement.


Et oui, l'énergie est partout !

La lumière désigne les ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 0,38 à 0,78 micron (380 nm (violet) à 780 nm (rouge) ; le symbole nm désigne le nanomètre. La lumière est intimement liée à la notion de couleur. C'est Newton qui propose pour la première fois au XVIIe siècle un cercle des couleurs chromatiques basé sur la décomposition de la lumière blanche.

Outre la lumière visible, par extension, on appelle parfois « lumière » d'autres ondes électromagnétiques, telles que celles situées dans les domaines infrarouge et ultraviolet.

Je vous propose de visiter rapidement l'impact des couleurs dans notre quotidien, et de découvrir rapidement son langage.

La nature, la nourriture, la décoration, les vètements, l'art, l'énergétique...  il y a de la couleur de partout !

La Lumière et sa diffraction à travers une vitre, un prisme, une goutte d'eau et.... apparaît un magnifique arc-en-ciel aux 7 couleurs.

Chaque couleur porte sa propre signature, sa propre vibration... son propre langage universel !

Les Égyptiens de l'Antiquité donnaient aux couleurs principales une valeur symbolique issue de la perception qu'ils avaient des phénomènes naturels en corrélation avec ces couleurs : le jaune du soleil, le vert de la végétation, le noir de la terre fertile, le bleu du ciel ou encore le rouge du désert.

Pour la peinture religieuse, les prêtres n'autorisaient généralement qu'un nombre limité de couleurs : blanc, noir, les trois couleurs de base (rouge, jaune et bleu) ainsi que leurs combinaisons (vert, brun, rose et gris). 

Depuis le langage de la couleur a bien avancé de part l'échange des cultures avec l'Asie, et en France avec le Docteur William BERTON.

Aujourd'hui des techniques thérapeutiques utilisent les couleurs pour transmettre ce langage universel à l'inconscient, et ouvrir des portes accompagnant la guérison.

(Conférence faite par Christiane MILLAN et Jean-Baptiste CAMGUILHEM)